La lune est à tout le monde, mais mes images sont à moi...


N°SIRET = 498 440 601 00017



* ACCUEIL *



* CONTACT *





* Boutique en ligne *




* Blog-Atelier *



*LinkedIn









Rétrospective lune

(book)

Phases

d'inspiration

Travaux récents

ou en cours

Les coulisses

de l'atelier

« Croquons la lune à pleines dents : elle repousse toujours » (devise sélénite)

Les coulisses de l'atelier

Outils et techniques de travail

* Infographie ? * Tarifs * Qualité / services * Envies * Le site *

Je ne vais pas faire ici un inventaire exhaustif de ce dont je dispose dans mes tiroirs, mais seulement exposer les techniques que je pratique le plus. Celles qui ont produit les images visibles sur les pages du site...



Le flacon d'encre de chine.

Celui qui me sert pour mes encrages.

J'emploie en général un pinceau ordinaire, bien que j'aie quelque part, bien rangé, un pinceau de calligraphie japonaise. Ce pauvre chéri n'a jamais servi qu'avec l'encre de Chine en bâton...

Mais je viens de changer mon stock de pinceaux. Je pourrais en profiter pour changer mes habitudes.



Le crayon de papier (HB)

Toujours de bonne qualité (j'ai horreur des crayons qui cassent) et bien taillé (on peut se piquer avec)

Indispensable pour les esquisses...

Sert aussi aux croquis sur le vif, bien sûr. A une époque, je faisais des dessins en crayonné. Il était alors très à l'honneur.

N'oublions pas sa discrète compagne la gomme (que je déteste manier mais qui sait combien elle m'est indispensable)

Quant au réglet... Je l'utilise assez peu, mais il est bien commode quand même.



Le crayon à encre de Chine

Ils sont toute une bande... Les étoiles noires de ma trousse. Chacun avec son anneau de couleur et un numéro écrit dessus pour m'indiquer la dimension de sa mine.

Les superstars de mes dessins au trait, et ils le savent bien. La preuve, c'est qu'ils font des caprices régulièrement. Je leur propose donc à chaque changement de cartouche une séance de remise en forme.

L'équipement informatique

Le dessin terminé et gommé est scanné puis passé sous photofiltre pour évacuation des dernières impuretés (gommage assisté par ordinateur, en somme). Après quoi, s'il est destiné à la couleur, je l'imprime sur papier dessin.



L'aquarelle

Ne vous inquiétez pas pour les pinceaux sur la toile cirée : il y a un plastique transparent sous la feuille...

Que dire, donc, de l'aquarelle ? A part qu'elle s'accompagne de pinceaux minuscules...



et que je maîtrise mieux son usage là où les contours sont larges et où les lignes ne s'entrecroisent pas trop. En effet, l'encre d'imprimante n'a pas la solidité de l'encre de Chine.

J'expérimente pour trouver une solution, mais à cette heure les colorisations détaillées sont encore un peu compliquées.



Dernière mise à jour de cette page = avril 2015

* ACCUEIL *

* Bannières de liens *

* PDF descriptif *

* CONTACT *